Menu

Orjan Nilsen

Site web : http://www.orjannilsen.com

 

Télécharger son dernier mix "Trance In France Show"
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Orjan Nilsen est incontestablement l'un des meilleurs DJs Producteurs Trance de ces dernières années ! Travailleur et dévoué, ses productions ont impressionné de par leurs qualités techniques : il est un fin technicien, un vrai génie de la production.

Né en 1982 en Norvège, Orjan Nilsen a très vite su ce qu'il voulait faire dans la vie après avoir écouté d'innombrables compilations mixées et vu des DJs en plein exercice. Très habile dans le domaine musical, il signe dès 2006 sur Armada Music sous le pseudo DJ Governor avec le titre "Red Woods", suivi notamment de "Arctic Globe / Prison Break" sur Intuition Recordings sous Orjan, puis "Gobstice" en 2007 sur Dedicated sous Orion. En 2008, Orjan Nilsen trouve enfin le groove qu'il recherchait dans ses productions avec le titre "La Guitarra" (Armada Music) qui va le révéler à une échelle plus haute encore : il vient alors de produire l'un des gros Hits de l'année 2008 et celui-ci a demeuré l'un des titres préférés de Armin Van Buuren pendant de longs mois. L'engouement autour du jeune norvégien grimpe et il enchaine les titres qui déchaînent les passions comme "Lovers Lane", "Vivida", "Silver State", "Soulflayer", "So Long Radio" ou encore "Shoutbox!"... Depuis ses débuts, son sens presque inné pour sublimer les mélodies attire les autres producteurs et il est amené à remixer des titres qui resteront dans les mémoires des fans comme Galen Behr vs Hydroid - Carabella, O'Callaghan & Kearney - Exactly, Marcus Schössow ‎- The Last Pluck, Rapid Eye - Circa Forever 2008, Ilya Soloviev & Paul Miller - Lover Summer, Temple One - Forever Searching, Armin Van Buuren pres. Gaia - Aisha, Strobe - Liebe, Whiteroom - Someday...

En 2011, Orjan Nilsen arrive enfin avec son premier album artiste : "In My Opinion". Le titre "Between The Rays" affole les charts et marque pour très longtemps la scène Trance ; "Go Fast!", "The Mule", "Anywhere But Here" sont aussi régulièrement joués dans les live de Armin Van Buuren ("Go Fast!" s'offre le luxe de figurer sur le DVD "Armin Only : Mirage"). L'album reprend également "La Guitarra" et "So Long Radio". Ne souhaitant pas faire redescendre la pression, son "Viking", puissant, original, débarque et atomise les Dancefloors durant l'été, surtout à Ibiza. 2011, c'est aussi l'année où Orjan Nilsen s'illustre clairement de plus en plus en soirées avec des prestations de plus en plus demandées et remarquées aux quatre coins du globe. Il aime le Dancefloor et joue des titres à la fois "groovy" et "chunky" ! Une véritable énergie se dégage de ses sets. Il entre enfin au top 100 DJ Mag, directement à la 49ème position (#32 en 2012). Une reconnaissance amplement méritée que les fans de la première heure attendait depuis très longtemps, et qui leur a semblé tardive compte tenu des efforts qu'il a fourni depuis des années ! Orjan Nilsen fait maintenant partie de la cours des plus grands !

2012-2013, Orjan Nilsen embarque pour une collaboration avec Armin Van Buuren nommée "Belter", dans les mêmes tonalités que son titre "Amsterdam". Viennent ensuite les Hits "Legions", "Lucky Strike", "Endymion" ; puis "Filthy Fandango", "Copperfield", "No Saint Out Of Me" avec une touche un peu plus Electro House. Le 6 Avril 2013, Orjan Nilsen est aux platines du mainstage de l'immense évènement "A State Of Trance 600 : Den Bosch" où se retrouvent 30 000 fans de Trance ! Il publie son nouvel album "No Saint Out Of Me" la même année et lance son propre label "In My Opinion" avec "Armada Music", dont le premier titre est soutenu et playlisté par Hardwell.

 

 

Commentaires