Menu

INTERVIEW : Andrew Rayel (Juillet 2014)

 

 

Trance In France : Salut Andrew. Cette interview devait avoir lieu après ton set, mais tu n'as pas encore joué, la question reste cependant la même... Que penses-tu d'Electronic Family ?

Andrew Rayel : Salut. C'est un de mes festivals préférés car je retrouve tout le monde, tous mes amis de mon label "Armada Music", les gens que je connais en général, les managers etc. Tout le monde est présent et le public est vraiment super, j'ai joué l'année dernière et c'était génial donc j'ai vraiment hâte de jouer cette année sur le Mainstage.


Trance In France : Oui on t'a notamment vu à "A State Of Trance 650" et c'était un set énergique donc on a hâte de voir ce que tu vas jouer ce soir ! Tu as joué dans beaucoup d'événements récemment, mais quels ont été tes préférés (clubs ou festivals) de ces derniers mois ?

Andrew Rayel : Merci ! Je ne peux pas dire qu'il y a un préféré mais j'ai eu beaucoup de moments forts c'est sûr, comme "Tomorrowland", "A State Of Trance 650", "Ultra Miami", "Ultra Europe", "EDC Las Vegas", "EDC New York"...


Trance In France : Beaucoup de festivals aux USA donc...

Andrew Rayel : Oui c'est vrai...


Trance In France : Est-ce que tu as un souvenir marrant de ces dernières soirées et voyages, quelque chose que tu voudrais bien partager avec nous ?

Andrew Rayel : Il y en a c'est sûr mais je ne m'en rappelle plus trop enfin... J'ai perdu mes affaires il y a 2 jours, je ne pense pas que ce soit très drôle... Je suis arrivé seulement 2h avant mon set à Ushaia à Ibiza et tout ce que j'avais c'était mon pantalon et mon t-shirt... Et on devait repartir le lendemain mais heureusement j'ai pu les récupérer juste avant de partir enfin bon...


Trance In France : Oui ça ne devait pas être vraiment drôle ! Mais les gens doivent savoir que ce genre de choses arrivent aussi ! Tout ne se passe pas toujours parfaitement... Donc tu viens de sortir ton nouvel album "Find Your Harmony". Est-ce que tu peux nous parler un peu de son concept ?

Andrew Rayel : Bien sûr ! C'est un album de 18 titres appelé "Find Your Harmony" et c'est un album avec une vraie histoire derrière, chaque titre à sa propre histoire. Et tous ensemble ils forment une seule grande histoire. Je voulais faire quelque chose de spécial, pas juste 12 titres au hasard juste pour dire que j'ai un album. C'est mon tout premier et je l'ai vraiment réfléchi, j'avais les idées il y a déjà 2 ans de cela, quand j'ai commencé à travailler dessus, et ça m'a pris beaucoup de temps de rassembler toutes ces idées et de rendre toutes les musiques parfaites pour l'album, et quand c'était fini j'en étais très content...


Trance In France : Oui ça ne devait pas être vraiment drôle ! Mais les gens doivent savoir que ce genre de choses arrivent aussi ! Tout ne se passe pas toujours parfaitement... Donc tu viens de sortir ton nouvel album "Find Your Harmony". Est-ce que tu peux nous parler un peu de son concept ?

Andrew Rayel : Bien sûr ! C'est un album de 18 titres appelé "Find Your Harmony" et c'est un album avec une vraie histoire derrière, chaque titre à sa propre histoire. Et tous ensemble ils forment une seule grande histoire. Je voulais faire quelque chose de spécial, pas juste 12 titres au hasard juste pour dire que j'ai un album. C'est mon tout premier et je l'ai vraiment réfléchi, j'avais les idées il y a déjà 2 ans de cela, quand j'ai commencé à travailler dessus, et ça m'a pris beaucoup de temps de rassembler toutes ces idées et de rendre toutes les musiques parfaites pour l'album, et quand c'était fini j'en étais très content... Tout le monde l'aime de ce que j'en sais, beaucoup de DJs jouent des musiques tirées de l'album donc j'en suis vraiment content !


Trance In France : Et quel serait ton titre préféré de l'album ? Si ce n'est pas trop difficile...

Andrew Rayel : C'est trop dur mais j'aime vraiment "One In A Million", "Dark Warrior", mais aussi l'intro que j'utilise beaucoup dans mes sets car elle est très spéciale pour moi...


Trance In France : Bien, la prochaine question est à propos de tes futures musiques et peut-être collaborations. Est-ce que tu as du nouveau en ce moment dans le studio ?

Andrew Rayel : Il se passe toujours quelque chose dans mon studio mais je ne peux pas encore en parler, il y a déjà de nouveaux titres en cours mais je m'occupe en ce moment encore de mon album et de la sortie de ses singles. Donc les nouvelles musiques viendront plus tard. Peut-être à la fin de l'année ou l'année prochaine pour les nouvelles originales, et bien sûr quelques nouveaux remixes très bientôt.


Trance In France : Tu as déjà collaboré avec Armin van Buuren donc après ça y aurait-t-il d'autres producteurs avec qui tu aimerais collaborer ?

Andrew Rayel : Eh bien j'aimerais bien faire une musique avec... tout le monde. Car chaque producteur a son propre son donc c'est toujours sympa d'expérimenter avec d'autres. Orjan Nilsen, Dash Berlin, Gareth Emery, tout le monde ! Donc peut-être que dans le futur il y aura des collaborations avec ces producteurs là...


Trance In France : Je suis sûr qu'il y en aura plein ! Maintenant pour parler de tes mashups, car tu joues beaucoup de mashups/bootlegs dans tes sets, c'est vraiment important pour toi de jouer beaucoup de musiques différentes en même temps dans le même set ou tu aimes aussi parfois jouer les morceaux originaux ?

Andrew Rayel : Je ne pense pas qu'il est important que le titre soit original ou remixé, tant que la musique en elle même est bien, elle restera bien. J'aime bien faire pas mal d'edits pour mes shows car c'est facile de jouer ses musiques en version originale mais je n'y vois rien de spécial... Tout le monde peut écouter tes musiques sur internet et je pense que les gens qui attendent des mois pour te voir jouer méritent quelque chose de spécial. C'est pour ça que je fais beaucoup d'edits, mashups, bootlegs pour que le public ressente une expérience plus Live, pas juste les titres qu'ils ont écoutés des centaines de fois.


Trance In France : Tu as déjà beaucoup fait dans ta carrière en étant pourtant très jeune, quels sont les rêves qu'il te reste à réaliser ?

Andrew Rayel : J'aimerais vraiment avoir mon propre show, mon propre concept pour voir combien de personnes viendraient vraiment pour me voir car dans les festivals il y a aussi les fans des autres DJs et tu ne vois pas qui est vraiment venu pour te voir donc j'aimerais vraiment avoir mon propre show avec mon propre concept, mes visuels, toutes mes idées, et voir combien de personnes viendraient.


Trance In France : Avec un set long de plusieurs heures...

Andrew Rayel : Oui bien sûr, par exemple 4h ou 5h, et jouer tout ce que je veux car dans un festival normal tu n'as généralement qu'une heure et tu ne peux pas car il y a d'autres DJs...


Trance In France : Jusqu'à présent quel est le titre de l'année pour toi ?

Andrew Rayel : Le titre de l'année, je dirais... ma collaboration avec Armin van Buuren, "EIFORYA", qui marche vraiment très bien à chaque fois. Mais aussi Cosmic Gate & Orjan Nilsen - Fair Game. Il y en a beaucoup donc c'est très dur de choisir.


Trance In France : Et en parlant de musiques, quel est ton Classic préféré ?

Andrew Rayel : Je pense Armin van Buuren - Serenity. J'aime beaucoup celle là, j'en ai même fait un remix car je ne pouvais pas me suffire de la version originale, j'en voulais une nouvelle donc... Je crois que je n'ai même pas demandé l’autorisation, je l'ai remixée et j'ai envoyé à Armada Music et ils ont beaucoup aimé.


Trance In France : Quelles sont tes prochaines grosses dates cet été ?

Andrew Rayel : J'ai déjà joué tant de festivals et il y en a encore... Le second WE de Tomorrowland, Global Gathering, Creamfields, Ushaia Closing Party... C'est un été très chargé ! Et j'ai une nouvelle tournée aux USA bientôt... Vraiment beaucoup de dates à venir.


Trance In France : Et beaucoup de voyages donc ! Bien aimerais-tu rajouter un mot pour tes fans français (et tu en as beaucoup !) ?

Andrew Rayel : J'aimerais tous vous remercier pour l'immense support et j'espère pouvoir dans le futur vous donner beaucoup plus de musiques que j'espère vous apprécierez... Et merci encore !


Trance In France : Merci Andrew !

 

Commentaires