Menu

INTERVIEW : David Gravell (Avril 2016)

12745735_1036999669684982_1354930054936984361_n



Interview réalisée par Guettapen !

www.guettapen.fr

 

A l’occasion de la soirée «No Border» le 15 avril 2016 à l’Opium à Toulouse, qui se sont mis à la Trance pour l’occasion, Guettapen.fr a eu l’occasion d’interviewer David Gravell en partenariat avec tranceinfrance.com. Découvert par W&W et Armin van Buuren il y a 3 ans maintenant, l’artiste hollandais a su se distinguer avec sa Trance dopée aux sonorités Big Room, au point d’être une des figures montantes chez Armada. Il s’est livré sans détours au jeu des questions / réponses.



Guettapen : Salut David ! Tout d’abord, nous te remercions de répondre à nos questions pour Guettapen. C’est ta première fois en France à l’occasion de la soirée «No Border» à Toulouse, as-tu hâte ? Pourquoi as-tu mis autant de temps à venir nous rendre visite, tu as beaucoup de fans ici !


David Gravell : Salut les gars ! Ouais clairement je suis vraiment excité car j’adore faire des shows en Europe et j’ai d’autant plus hâte que c’est ma première fois ici !


Guettapen : Tu te considères plutôt comme un DJ ou un producteur ? Est-ce que tu tires des plaisirs différents de ces deux activités ?


David Gravell : Quand je produis de la musique, j’aime travailler sans que personne ne me dérange, mais quand j’ai terminé ma musique j’ai trop hâte de la jouer bien fort face à des milliers de personnes. Ça me donne tout simplement des frissons !


Guettapen : Avec tous ces nouveaux bookings, as-tu toujours le temps de produire ou es-tu débordé ?

David Gravell : Je dois être honnête, c’est vraiment dur. Mais chacun doit trouver sa propre organisation. Et j’essaie de gérer ça de telle façon que je peux commencer des idées et les finir à la maison. J’ai commencé un projet quand j’étais à Los Angeles l’année dernière et j’ai terminé le remix pour l’Anthem officiel de l’ASOT700 d’Armin Van Buuren en trois jours ensuite.


Guettapen : Tu es une des figures montantes d’Armada. Comment les as-tu rejoint ? Ont-ils joué un rôle important dans ta carrière ?

David Gravell : Merci ! C’est vrai ! Ils me permettent de sortir ma musique et ils m’aident à grandir en tant qu’artiste. Donc je leur en suis vraiment reconnaissant !


Guettapen : ‘Bulldozer’ est sorti il y a 3 ans sur Mainstage et ça a été ton premier gros succès Trance. Avant cette track, on t’a vu t’essayer aux différents genres de la House, de la Deep à la Tech, en passant par la Progressive et l’Electro. Penses-tu que ton début de carrière a une influence sur la Trance que tu produis aujourd’hui ?

David Gravell : Exact ! Bulldozer a été mon premier succès et a reçu un support important de tout le monde sur la scène Dance. Et c’est vrai, j’ai produit à peu près tout en gardant cela dans mon esprit, ça m’a vraiment beaucoup aidé à faire de mon son ce qu’il est aujourd’hui !


Guettapen : Comment définirais-tu ton style ? Chez Guettapen, on aime beaucoup ton son qui sonne comme un hybride entre Big Room et Trance. Comment es-tu arrivé à ce son ?

David Gravell : Je ne suis pas sûr haha ! Mais je pense qu’il a une part de vibe Techno en lui avec des influences Trancy et avec des effets Big Room sur le dancefloor.


Guettapen : D’après toi, qu’est ce qui différencie la scène Trance des autres genres ?

David Gravell : Je pense que ma manière de jouer ma Trance consiste à mixer en racontant une longue histoire au lieu de simplement écouter un morceau après un autre comme ils sont mixés par les DJs. J’essaie de raconter une histoire avec mes shows et je pense que c’est le cas de beaucoup de DJs au sein de la scène Trance.


Guettapen : Quels sont tes prochains projets ? Des grosses tracks à venir ?

David Gravell : Oui ! J’ai récemment sorti ma track ‘Stay Awake’ et un remix pour Super8 & Tab, ‘Komorebi’. Suite à ça, j’ai des nouveaux morceaux prévus pour l’ensemble de l’année ! Je ne peux pas vraiment en dire plus mais j’ai de nouvelles tracks vocales à venir ainsi qu’un follow-up à une track jouée par Hardwell, Armin Van Buuren, W&W et probablement beaucoup d’autres DJs l’an dernier ! Donc je suis assez excité par celle-ci !


Guettapen : Merci David pour cette interview. On va finir sur 4 questions rapides sur le thème « Si David Gravell était…? »

Si David Gravell n’était pas dans la musique, il serait un maître en snowboard, skateboard et kitesurf.

Si David Gravell était débarqué sur une ile deserte avec un seul morceau, ça serait … Andain – You Once Told Me

Si David Gravell pouvait collaborer avec n’importe qui ce serait … Hans Zimmer

Si David Gravell pouvait jouer sur n’importe quelle Mainstage de festival, ça serait celle de … Beyond Wonderland USA

 

Commentaires