Menu

Interviews

INTERVIEW : Dash Berlin (Mars 2011)

Pierrick (Trance In France Team) : Bonjour Dash Berlin, merci d'avoir accepté de répondre à quelques questions. Pour commencer, comment et pourquoi as-tu choisi de mixer Trance ?

Dash Berlin : Hello. J'apprécie vraiment les harmonies de la musique Trance. C'est un genre très musical. Et puis, la musique c'est la musique, je suis juste un grand passionné de musique en général.


Pierrick (Trance In France Team) : Tu es l'un des plus grands DJs impliqués chez Armada Music. Pourquoi as-tu rejoins Armada et comment cela s'est déroulé ?

Dash Berlin : Armada a cru en moi dès le début, donc c'était logique que je me joigne à eux. Tout ceci est arrivé quand Armin Van Buuren a commencé à jouer "Till The Sky Falls Down" et a voulu la signer sur Armada Music.


Pierrick (Trance In France Team) : Dash Berlin est une équipe de 1 DJ et 2 compositeurs (anciennement de Alice Deejay j'ai entendu). Comment travaillez-vous ensemble, et quels sont les avantages et inconvénients de ce style d'organisation ?

Dash Berlin : Dash Berlin c'est juste moi à la base, mais quand je suis en train de produire de la musique je suis toujours avec mes amis. Ils sont très expérimentés niveau studio et produisent depuis longtemps maintenant, pour toutes sortes d'artistes. Il n'y a vraiment que des avantages car trois en savent toujours plus qu'un et nous avons beaucoup plus de travail de cette façon.

Lire la suite...

INTERVIEW : Judge Jules (Décembre 2010)

Benoit (Trance In France Team) : Hello Judge Jules, j'espère que tu vas bien. Je te remercie de nous accorder cette interview. Quand tu as commencé, mixer n'était pas très courant comme cela l'est aujourd'hui. J'aimerai savoir qu'est-ce qui t'a poussé à faire cela ? Est-ce que c'était difficile à cette époque ?

Judge Jules : Bonjour ! Et bien, au début je n'avais pas mon propre équipement, c'était mon colocataire à l'Université de Londres qui avait des Technics 1200. A la minute où j'ai eu la chance de jouer un morceau dessus, vous ne pouviez pu m'en décoller et j'ai passé des heures à essayer des choses, affiner ma technique en mixant deux tracks ensemble. C'était assez gênant en fait, car mon colocataire ne pouvait plus s'approcher des platines alors qu'elles étaient à lui, pas à moi...


Benoit (Trance In France Team) : Je pense que tu n'a pas commencé par jouer Trance, puisque cela n'existait pas à tes débuts. Comment as-tu découvert ce style et comment t'es venu cette passion pour la Trance ?

Judge Jules : Au milieu des années 90, beaucoup de morceaux House se sont mis à posséder une grosse tendance mélodique au synthé, et progressivement cela a évolué vers la Trance avec une accélération du BPM et de plus en plus de breaks. J'ai toujours aimé les morceaux mélodiques dans une tonalité mineure et quand la Trance est venue, j'étais un peu dans mon élément, main dans la main avec cette musique.

Lire la suite...

INTERVIEW : Sander Van Doorn (Novembre 2010)

Pierrick (Trance In France Team) : Bonjour Sander ! Tout d'abord, merci de nous avoir accordé un peu de ton temps. As-tu commencé par mixer ou par produire ?

Sander Van Doorn : Hey ! J'ai commencé par produire et ensuite il m'a fallu apprendre à mixer et jouer pour le public ! C'était difficile mais aussi génial d'être enfin propulsé dans l'action.


Pierrick (Trance In France Team) : Comment est-ce que tu définirais une production Sander van Doorn (et autres alias)? Quelles sont les caractéristiques de ta musique ?

Sander Van Doorn : Quoique je fasse, j'essaie de faire en sorte que la mélodie ait un élément reconnaissable qui rend la track unique. Généralement c'est le but mais bon...

Pierrick (Trance In France Team) : Quels artistes t'ont inspiré le plus dans tes premiers pas dans la musique électronique ?

Sander Van Doorn : Marco V, Depeche Mode et Moby ont été de grandes sources d'inspiration pour moi dans mes débuts.


Lire la suite...

Commentaires