Menu

Interviews

INTERVEW : Ferry Corsten (Juin 2014)

 

 Interview réalisée par notre partenaire "Radio FG" dans l'Happy Hour d'Antoine Baduel le 11 juin 2014
http://www.radiofg.com

 

Antoine Baduel (Radio FG) : Ce soir j'ai le plaisir de recevoir le Dj producteur néerlandais superstar, Ferry Corsten. Que du buzz autour de Ferry Corsten en ce moment ! D'abord il y a eu son single "Many Ways" qui a rencontré un très beau succès, ensuite il y a un duo délirant avec Markus Schulz avec lequel il forme "New World Punx" qui a bien buzzé sur les réseaux sociaux. Ferry Corsten qui va bientôt partir à Ibiza pour une résidence hebdo au club mythique "Le Space" est ce soir mon invité dans l'Happy Hour sur Radio FG. Ferry, bonsoir, bienvenue sur FG. Tu es un artiste qui tourne beaucoup dans le monde, notamment avec tes soirées "Full On" que l'on va donc retrouver très vite à Ibiza, tu es résident sur Radio FG tous les samedis à 2h du mat'. Alors maintenant que l'EDM a conquis la planète bien au-delà justement des puristes d'Ibiza, est-ce que tu dirai que ta vie de Dj et de producteur est plus facile qu'avant ?

Ferry Corsten : Oui d'un côté c'est plus simple parce qu'il y a énormément de lieux où tu peux jouer, il y a tellement de festivals énormes, de clubs tout aussi énormes, des configurations très différentes.... Mais, il y a un mais alors forcément, parce qu'autant de lieux et de bookings ça rend les choses difficiles. A toujours voyager c'est complètement fou ! Bon en même temps je ne me plains pas c'est très bien tout ce qu'il se passe.

Lire la suite...

INTERVEW : Fisherman & Hawkins (Février 2014)

 

Cindy : Salut, comment allez-vous ?

Fisherman & Hawkins : Salut, super bien évidemment !


Cindy : Donc nous sommes ici à l’intérieur du Jaarbeurs, et c'est votre première fois n'est-ce pas ? Qu'en pensez-vous ?

Fisherman & Hawkins : Oh c'est assez dingue, nous aimons vraiment ça. Le set a été lancé et tout le monde sautait. Nous étions déjà là pour ASOT 500 et 550, tout comme pour ASOT 600, en tant que visiteurs, et maintenant nous sommes ici pour jouer c'est un peu différent et c'est vraiment très bien.


Cindy : En tant que Djs, vous voyagez beaucoup. Quel est votre club et festival favori ?

Fisherman & Hawkins : Notre club favori ? Nous ne jouons pas tant que ça dans les clubs... Nous avons joué à Prague au Mecca Club en décembre dernier, c'était un club sympa. Nous avons fait une tournée australienne, il y avait un club à Melbourne, "Studio 3". C'était aussi un bon club, il y avait genre 2000 personnes ; tout était super, les lumières, le son et l'animation.

Oui, ce club à Melbourne était vraiment génial, il y avait quelque chose comme 2000 personnes, il fait définitivement parti de notre top 3 maintenant. Et bien sûr le club Mecca à Prague était aussi vraiment un lieu très spécial, surtout parce que beaucoup de fans étaient présents.

Lire la suite...

INTERVEW : Dash Berlin (Février 2014)

 

Cindy : Bonjour Dash Berlin. Ravi de te rencontrer.

Dash Berlin : Bonjour comment ça va‭ ?


Cindy : Très bien et vous‭ ? (‬rire‭) ‬Donc, nous sommes ici à l’intérieur du Jaarbeurs à Utrecht, un petit changement en comparaison à l’année dernière puisque, comme tu le sais, cela se déroulait à Den Bosch auparavant. Quel est ton sentiment à ce sujet ? Préfères-tu Den Bosch ou Utrecht ?

Dash Berlin : C’est difficile à dire car je dois encore monter sur scène, mais ce que je peux dire pour l’instant c’est qu’Utrecht est une place centrale des Pays-Bas, beaucoup de gens sont venus ici et j’ai entendu dire que plusieurs dizaines de milliers de personnes seraient ici pour célébrer ASOT 650, c’est tout simplement incroyable ! J’ai vu quelques images de la scène qui semblent incroyables et... Je pense que l’équipe “A State Of Trance”, Armin Van Buuren, et aussi Alda Events, cherchent à mettre la barre plus haute encore et encore chaque année, et la direction que cela prend semble toujours meilleure !


Cindy : Ok bonne réponse ! ‭Parlons de Trance. Il est souvent dit que ce style de musique a évolué ces dernières années... Que penses-tu de cela ? Si tu es d’accord, peux-tu nous expliquer quels sont les changements qui sont survenus dans ce style selon toi ?

Dash Berlin : Il est clair que ce style a évolué et c’est une bonne chose car quand les choses n’évoluent pas, elles régressent petit à petit ensuite et peuvent disparaître. Cela n’est vraiment pas ce que je peux constater en ce qui la Trance, car c’est un style de musique large et varié et, d’après moi , cela a évolué sur plusieurs points :

‭- Premièrement. La popularité de la Dance Music s’est renforcée partout sur la planète.
‭- Deuxièmement. Il y a aujourd’hui beaucoup plus de producteurs en raison de la popularité de la Trance, favorisée en plus avec Internet.
‭- Troisièmement. Avec Internet, les logiciels pour produire de la musique sont devenus plus accessibles et plus simples d’utilisation. Il existe notamment des tutoriels. Donc les gens peuvent, d’une certaine manière, apprendre par eux-même à produire de la musique, et s’exprimer en donnant leur propre vision de la Trance et de l’EDM de manière générale. Cette sorte d’étincelle est aussi valable pour la Trance, car les gens commencent à voir la Trance d’une façon différente : La Trance ça n’est pas juste ça ou ça, c’est beaucoup plus vaste. Et je pense aussi que le nom “ASOT : New Horizons” est quelque chose de très nourrissant, c’est un nom idéal pour cet événement, parce que cela montre bien que la Trance va au-delà de ce que les gens pensent savoir d’elle, c’est tellement plus vaste! Et c’est formidable de voir que tout cela a évolué grâce aux technologies d’aujourd’hui (nouveaux pluggins, nouveaux sons, nouvelles idées). C’est une époque fantastique pour les producteurs et les DJs !

Lire la suite...

INTERVEW : Kyau & Albert (Février 2014)

 

Cindy : Bonjour enchanté. Comment allez vous ?

Kyau & Albert : Bonjour enchanté. Oui bien.


Cindy : Donc, nous sommes ici à l’intérieur du Jaarbeurs à Utrecht. Il y a eu un petit changement en comparaison à l’année dernière puisque, comme vous le savez, ASOT 600 s’est déroulé à Den Bosch auparavant. Qu’en pensez-vous ? Préférez-vous Den Bosch ou Utrecht ?

Kyau & Albert : En réalité j'aime les deux, mais je préfère Utrecht, car cela me rappelle l'époque où nous avions joué pour la Trance Energy en 2008, c'est le même bâtiment, et la scène est incroyablement grande, c'est vraiment cool d'être là de nouveau.

Je suis du même avis, ça me rappelle la Trance Energy, mais je n'ai pas vraiment de préférence, mais c'est vraiment cool.


Cindy : En tant que Djs vous voyagez beaucoup. Quel est votre club favori ? Et votre festival favori ?

Kyau & Albert : C'est vraiment difficile à dire... Un club dans lequel on a beaucoup joué c'est le Ministry Of Sound à Londres, un club très cool, mais il y a tellement de bons clubs dans le monde. Par exemple le Pacha à New York ou le Ruby Skye à San Francisco, tellement de clubs et d'endroits cools... On a aussi déjà joué dans tellement de festivals, j'aime aussi faire les festivals extérieurs en été, par exemple EDC, c'est grand et fabuleux, il fait chaud...

Lire la suite...

INTERVIEW : Tom Neptunes (Mai 2012)


Interview réalisée par Radio Laser lors d'une émission spéciale Trance dans "Clubbing Factory" en Mai 2012 !

http://www.radiolaser.fr

 

Version Audio (cliquez ici)

 

Marcus (Clubbing Factory - Radio Laser) : Comme promis je suis maintenant avec Tom Neptunes ! Salut Tom. On va parler de "Trance In France", de la Trance en France plus généralement. Mais avant, on va faire un petit zoom sur toi : avant d'être le créateur de cette entreprise tu es surtout un passionné, comment tu t'es pris de passion pour la musique, et plus particulièrement la musique électronique et le deejaying ?

Tom Neptunes : Salut Marcus ! Merci de m'avoir invité dans ton émission. Le chemin a été long avant la création de “Trance In France” effectivement... Pour répondre à ta question, j’ai toujours aimé la musique de manière générale en fait. A 3 ans on me voyait déjà avec un micro, les disques vinyles dans les mains et moi qui les enchainaient à longueur d’après-midi. Ca fait un peu cliché je sais, mais c’est vrai ! Concernant le deejaying c’est arrivé plutôt à l’âge de 13-14 ans en écoutant DJ Abdel, DJ Xela, Cut Killer, tous ces noms là, et donc j’ai commencé aux vinyles en 2002 chez mon cousin qui avait la même passion que moi. On était dans un univers plutôt Hip-Hop. On adorait faire du scratching entre autre. Sinon concernant la musique électronique, j’étais fan de la Dance des années 90 et donc je m’y suis ré-intéressé un peu plus tard après ma période Hip-Hop.



Marcus (Clubbing Factory - Radio Laser) : Comment as-tu découvert la Trance ? Qu'est-ce-qui t'as attiré chez elle ?

Tom Neptunes : La Trance j’y goutais depuis déjà très longtemps sans vraiment le savoir. C’est à dire que des titres comme Alice Deejay - Better Off Alone, ou Darude - Sandstorm par exemple, faisaient déjà partis de mes favoris à l’époque. Donc on peut supposer qu'il y avait déjà un réel kiffe pour cette musique. Et puis il y avait cet animateur radio, très charismatique, Morgan Serrano, que j’écoutais il y a pas mal d’années et qui te vendait la Trance comme le meilleur style club du monde. Quand tu l’écoutais parler tu avais des étoiles plein les yeux et envie d’en savoir plus. En plus le nom m’apparaissait mystérieux alors ça m'attirait. Etant curieux de nature et plutôt ouvert d’esprit, j’ai écouté et j’ai trouvé ça vraiment spécial, différent de ce que j’avais l’habitude d’entendre. Cela m’a intrigué. Je ressentais toute cette qualité et cette complexité qui se dégageaient de la Trance, et j’ai continué d’écouter jusqu’à être complètement fan.

Lire la suite...

Commentaires